Comment réaliser un bon état des lieux en tant que locataire ?

Cet article vous aidera à éviter les pièges les plus courants lors de l’évaluation de l’état de vos procédures d’entrée et de sortie.

1 Les pièges à éviter lors de la première évaluation de l’état des lieux

Se précipité

Il est possible que l’agent immobilier qui vérifie le bien avec vous se précipite dans l’inspection. Le but de l’agent est de clore la situation et de vous faire signer rapidement pour que vous puissiez continuer sans vous soucier des détails. Par conséquent, il est important de s’arrêter et de réfléchir à la situation de manière critique. Prenez des notes pour vous-même afin de vous assurer que vos commentaires sont pris en compte.

Ne pas tester les appareils électroménagers

Comme nous l’avons dit au début de cet essai, il est crucial de se concentrer sur les points les plus fins de l’état des lieux à l’entrée. Par conséquent, vous devez examiner soigneusement chaque interrupteur pour vous assurer que l’électricité fonctionne correctement dans toutes les parties. N’oubliez pas de vérifier les aspirateurs robots et autres appareils électroménagers. Le système de filtration de l’eau et les radiateurs doivent être vérifiés afin d’éviter les mauvaises surprises.

En effet, si vous signalez votre situation actuelle sans vérifier ces éléments, vous pouvez vous retrouver dans une situation humiliante. Après avoir signé l' »état des lieux », votre propriétaire peut refuser de régler des problèmes tels qu’un système d’épuration des eaux défectueux que vous découvrez plus tard. L’état de l’appartement ne peut être prouvé que par les éléments figurant sur l’état des lieux. Si vous endommagez les équipements, on vous dira que c’est votre faute.

Avant de partir, il est important de faire le point sur l’état de l’appartement

Même si le locataire précédent n’a pas encore quitté les lieux, nous vous recommandons de faire quand même un inventaire. C’est une erreur majeure qu’il faut éviter à tout prix. En effet, vous ne pourrez pas inspecter l’ensemble du logement s’il y a encore des meubles à l’intérieur. Vous devez donc demander un report de la date d’entrée en vigueur de l’état des lieux jusqu’à ce que le bien soit vacant. Si vous ne signalez pas les dommages, le propriétaire peut essayer de vous les faire payer par la suite.

À lire également :  Comment déterminer le montant que vous pouvez emprunter pour acheter une maison ?

2 – Les pièges à éviter lors de l’état des lieux dans une situation de sortie

N’évaluez jamais de la même manière les conditions d’entrée et de sortie

L’agent immobilier sera souvent beaucoup plus minutieux lors de l’inspection de départ que lors du premier passage. Lorsqu’il est au service du propriétaire, il prendra soin de s’assurer que le bien ne s’est pas détérioré. À cette fin, il est essentiel de disposer d’un échantillon du rapport sur l’état des lieux d’entrée. Ainsi, vous serez en mesure de faire des comparaisons plus éclairées et d’éviter les pièges courants. Si le bien présente des problèmes, vous pourrez peut-être démontrer qu’ils existaient avant votre emménagement. Il est essentiel d’évaluer les situations actuelles côte à côte. Sans cela, vous pourriez être tenu responsable de dommages que vous n’avez pas causés.

Avoir des réserves au moment de signer le formulaire de décharge

Il se peut que vous ne soyez pas d’accord avec l’évaluation faite par l’agent immobilier de l’état de la propriété à votre départ. Vous pouvez vous sentir obligé de signer le document malgré cet avertissement. C’est l’un des pièges que vous devez éviter à tout prix. La loi vous accorde en effet un délai de grâce de quelques jours pour terminer le rapport. Vous pouvez également refuser de signer l’état des lieux et en contester certaines parties. Vous pouvez le faire en envoyant une lettre de contestation à votre bailleur. Un accord doit donc être trouvé dans les 30 jours. L’étape suivante consistera pour la commission départementale de conciliation à rendre une décision dans les 60 jours.

Vous pouvez également demander à un ami ou à un membre de votre famille de vous accompagner lors de l’inspection de l’appartement pour vous aider à voir et à éviter tout danger potentiel. Cela vous permettra d’avoir un regard neuf lors de l’évaluation du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *