Comment réussir à louer un appartement ?

Dans les lignes qui suivent, vous allez apprendre une méthode simple en 5 étapes pour louer votre appartement.

Vous devez avoir cette stratégie en tête car la plupart des propriétaires débutants commettent des erreurs de débutant lorsqu’ils emménagent dans une location meublée (ou vide).

Et ils perdent beaucoup de temps dans le processus de mise en place d’une stratégie de recherche d’appartement.

Si vous êtes propriétaire d’un appartement et que vous souhaitez le mettre en location, n’hésitez pas à nous contacter. Vous avez donc acheté un beau bien immobilier et vous voulez maintenant récupérer votre argent le plus rapidement possible, n’est-ce pas ?

Vous avez rénové et préparé votre appartement pour faire face à une rude concurrence, mais vous ne savez pas comment vous y prendre pour le louer.

Au début, les choses peuvent être difficiles. Pour la raison qu’il y a tellement de variables à prendre en compte. Il y a des moments où l’on ne sait pas trop comment s’y prendre.

Afin de vous faciliter la tâche, j’ai établi une approche en 5 étapes que tout propriétaire peut suivre pour louer son appartement sans se soucier de détails insignifiants. C’est fini maintenant :

Tout d’abord, envisageriez-vous de louer votre appartement entièrement meublé ? Louer un camion de déménagement Louer sa maison pour l’été ?

Lorsque vous planifiez un déménagement, la première chose que vous devez vous demander est : « Quel type de déménagement est-ce que je veux faire ? » Location de vacances ou appartement entièrement meublé ? Et s’il est meublé, s’agit-il d’une résidence permanente ou saisonnière ?

Afin d’apporter une réponse satisfaisante à cette question, vous devez étudier la demande dans la zone géographique où se trouve votre appartement.

Combien de temps les clients restent-ils ? S’agit-il d’une destination touristique populaire qui attire de nombreux visiteurs chaque année ? Si vous avez répondu oui à cette question, une location saisonnière est clairement la meilleure option pour vous. Ce type de contrat de location s’adresse au propriétaire qui cherche un locataire à court terme pour son appartement.

Choisir entre un appartement classiquement meublé et un appartement vide peut être votre seule option dans un quartier à forte concentration d’étudiants. Une location meublée a le potentiel d’augmenter la demande et vous permet de pratiquer des tarifs plus élevés.

Vérifiez l’état de la maison

Évidemment, vous devez veiller à respecter les signes légaux de décence. Ainsi, garder un œil sur cet aspect de votre investissement immobilier est essentiel pour avoir un lieu de vie décent.

L’étape suivante consiste à acquérir les diagnostics immobiliers nécessaires (diagnostics de performance énergétique, évaluations des risques naturels et technologiques, états des lieux, évaluations des risques d’exposition au plomb). Il faut également mesurer précisément la surface habitable, en tenant compte de la loi Carrez : seule la surface dont la hauteur sous plafond n’est pas inférieure à 1m80 peut être considérée comme habitable.

Déterminez le montant du loyer

Comment fixer un loyer équitable pour vous et vos locataires ? Pour ce faire, vous devrez d’abord rechercher les prix pratiqués par la concurrence pour vous assurer que vous n’êtes pas complètement en décalage avec le marché local.

Dans la plupart des cas, des facteurs tels que :

L’emplacement du bien (un appartement en centre-ville se louera plus cher qu’un appartement en banlieue).

La surface habitable.

Si vous louez un appartement entièrement meublé, la qualité de l’ameublement.

L’équipement…

Tout est bon à prendre si vous voulez justifier un prix relativement élevé, alors ne laissez rien au hasard (machine à laver, four, chaînes câblées, taille de l’écran de télévision, etc.)

Comment choisir un logement

Choisir de passer par une agence ou de tout faire par vous-même ?

Tout dépend de vos propres objectifs et de votre mode de vie.

La location d’appartement sans intermédiaire est la meilleure option si vous avez le temps et si vous voulez maximiser vos gains.

Pour qu’un tiers s’occupe de la gestion de votre bien, une agence est la solution. Cependant, la location par l’intermédiaire d’une agence présente certains inconvénients, comme le fait que l’agence prélève une partie de votre loyer et vous demande de payer des frais de dossier.

À lire également :  Comment bien vendre votre villa en Suisse ?

Pour trouver un locataire 4.

Comment trouver un locataire sans agence ? Comment, en d’autres termes, trouver un colocataire pour un appartement loué par un particulier ? De nombreuses méthodes, certaines plus efficaces que d’autres, existent pour attirer des locataires potentiels :

Les avis d’événements mineurs (par exemple leboncoin)

Sites Internet spécialisés dans la location de vacances

Page web personnelle (un must pour un lieu de vacances)

Une bouchée de pain…

Il est essentiel de savoir comment bien rédiger une annonce. Pensez à télécharger des images de haute qualité, car elles pourraient s’avérer décisives.

Existe-t-il une méthode recommandée pour la prise de rendez-vous ?

La première chose à déterminer est de savoir si le logement est actuellement vacant ou occupé par un locataire.

Il va sans dire que vous ne pourrez pas planifier de visites si l’appartement est occupé. Veillez donc à vous mettre d’accord à l’avance avec votre propriétaire pour qu’il puisse s’occuper des visites. Il peut aussi vous indiquer un créneau horaire pendant lequel vous pouvez passer.

Ne laissez rien au hasard pendant la visite. Montrez au locataire potentiel non seulement les aspects positifs du bien, mais aussi ses aspects négatifs, afin d’éviter tout malentendu une fois le bail signé.

Dites donc à votre invité tout ce qu’il faut savoir sur votre logement : son état actuel, ses installations électriques et de plomberie, les rénovations récentes, etc. Mettez en évidence les avantages qui découlent de chacun de ces petits ajustements. Et réfléchissez à la manière dont vous décririez le quartier : ambiance, cadre, commodités à proximité, etc.

En ce qui concerne les visites proprement dites, je recommande de rencontrer les candidats en tête-à-tête plutôt qu’en grand groupe. La première option permet d’avoir une conversation plus approfondie et plus amicale avec chaque locataire potentiel.

Le processus de sélection des locataires

Comment s’y prendre pour choisir un gardien de maison La première considération est la facilité avec laquelle il peut être résolu. Peut-il se permettre de payer le loyer sur la durée ?

Après cela, vous êtes libre d’improviser sur le plan émotionnel. Au moment de faire leur choix, certains propriétaires trouvent plus juste de prendre les locataires dans l’ordre de leur demande.

Vous demanderez au locataire potentiel des documents (qu’il devra vous remettre en personne ou vous fournir par courriel) pour vérifier sa stabilité financière. Les éléments suivants sont inclus dans ce dossier :

Un double de sa pièce d’identité avec photo.

Une copie des trois derniers bulletins de salaire ou déclarations d’impôts

Une copie de sa carte d’identité bancaire et une copie de son contrat de travail ou de son attestation d’employeur (RIB)

Une copie de ses trois derniers mois de quittance de loyer ou, s’il est propriétaire, de ses quittances de taxe foncière.

Si le locataire potentiel est étudiant (et donc incapable de fournir des fiches de paie), vous voudrez probablement un garant au cas où le loyer serait en retard ou que le locataire aurait d’autres difficultés financières. Le locataire potentiel devra vous fournir les documents suivants : Trois talons de salaire les plus récents, une pièce d’identité et, si le garant est un propriétaire, une copie de sa déclaration de revenus fonciers ou de son avis de résiliation de bail.

Dans la mesure où un étudiant vivra souvent dans le même appartement pendant plusieurs années, il peut être financièrement avantageux de le louer à une personne (9 mois au minimum).

Comment se prémunir contre les retards de loyer : caution solidaire ou assurance locative ?

Si le candidat locataire n’a pas de caution, il peut souscrire à une assurance locataire (GLI). De cette manière, le dépositaire est protégé contre les pertes financières dues aux loyers impayés, à la détérioration ou à la destruction du bien, à une résiliation anticipée du bail ou aux frais de justice liés à un litige.

Finaliser le contrat et effectuer une inspection des lieux

Après avoir choisi votre futur locataire, les dernières étapes de la préparation du bail consistent à signer le contrat de location et à évaluer l’état du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *