Est-il possible d’acheter un terrain constructible sans construire ?

Le terme « terrain constructible » désigne une parcelle de terrain qui se prête à l’aménagement. Dans la plupart des cas, un terrain est acheté dans l’intention d’y construire une maison, un immeuble multifamilial, un complexe commercial, etc. Cependant, tout le monde ne souhaite pas ou ne peut pas se permettre de construire sur un terrain immédiatement aménageable. Êtes-vous dans cette situation, ou envisagez-vous d’acheter un tel bien immobilier sans avoir de projet de construction précis en tête ? Pour commencer, il est nécessaire de se familiariser avec certaines notions de base en matière de fiscalité et de protection juridique.

Quels sont les avantages d’acheter un terrain sans avoir l’intention d’y construire immédiatement ?

D’emblée, il est important de noter que, bien qu’un terrain constructible soit parfait pour une nouvelle structure, vous n’êtes pas obligé de commencer un projet de construction au moment où vous achetez le terrain. La plupart des terrains constructibles peuvent être achetés sans qu’il soit nécessaire de construire, et cela peut souvent se faire rapidement. Toutefois, les règles peuvent varier d’une communauté à l’autre. Quoi qu’il en soit, ce choix peut s’avérer avantageux.

L’achat d’un terrain constructible sans construire immédiatement vous permet, par exemple, de devenir propriétaire d’un bien immobilier sans avoir les moyens de financer une construction. C’est l’option idéale si vous saisissez l’opportunité d’acquérir un terrain à bâtir à bon prix. Ainsi, vous pouvez sauvegarder votre investissement, l’immobilier étant une valeur refuge. L’achat d’un terrain constructible vous offre aussi l’avantage de posséder un domaine dans une région propice pour votre future retraite. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce sujet, un bon point de départ consiste à rechercher le prix moyen du mètre carré dans une région donnée. Cela vous donnera une bonne idée de ce que peut vous coûter un terrain.

À lire également :  Comment avoir une responsabilité civile sans assurance habitation ?

La rareté des terrains constructibles en France a-t-elle un impact sur les prix de l’immobilier ?

Il existe un grand nombre d’acheteurs potentiels pour les terrains à bâtir, puisqu’ils peuvent être achetés indépendamment de la construction d’un bâtiment. Par conséquent, le marché est inondé d’annonces de vente de ces biens. Où que vous alliez, les terrains constructibles se font rares. En effet, les coûts ont augmenté. La hausse des prix a été particulièrement spectaculaire dans les zones riches en ressources naturelles. Dans certaines zones d’Annecy, par exemple, vous pouvez payer jusqu’à 2 500 € par mètre carré pour un terrain à bâtir. Il est cependant très viable de trouver une propriété dans la même communauté pour environ 300 € par mètre carré.

Fiscalité sur les terrains constructibles ?

Il existe un taux d’imposition différent pour les terrains constructibles. Si vous êtes propriétaire d’un tel bien, vous devez payer une taxe foncière, dont le montant varie selon les municipalités. Si le terrain sur lequel la construction doit avoir lieu se trouve dans une zone où le marché immobilier est chaud (où la demande dépasse l’offre), la taxe peut être beaucoup plus élevée. Le bénéfice réalisé lors d’une revente est soumis à l’impôt.

Toutefois, si vous êtes propriétaire du terrain depuis au moins 22 ans, vous pouvez bénéficier d’une exonération de cette taxe. Toutefois, un abattement forfaitaire de six pour cent par an est appliqué à partir de la cinquième année de détention de ce bien.

Que faire en cas de construction sur un terrain constructible acquis antérieurement ?

Vous venez d’acheter un terrain constructible sans avoir l’intention de commencer la construction de sitôt, mais vous avez changé d’avis. Aucune mesure particulière n’est requise de votre part. Si vous voulez construire quelque chose, il vous suffit de demander un permis de construire à la municipalité locale. Notez toutefois que, dans la plupart des cas, vous devrez commencer à construire au plus tard deux ans après avoir reçu cette autorisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *